Création de musées virtuels

Dans le cadre des TRAAM ÉMI 2021-2022 qui ont pour thème la "créativité numérique", Mélanie Serret (professeur documentaliste), Laëtitia Graziato et Benjamin Taverne (Lettres-Histoire) du LPO Giraux Sannier ont travaillé avec des élèves de 1ère TFBMA et 1ère TU (Bac Pro) et de 2nde MF (CAP) pour créer des musées virtuels. Les premiers ont travaillé sur un musée à partir de leur lecture de l’œuvre de Gustave Flaubert « Madame Bovary » et les seconds à partir de leurs travaux sur la Révolution Française.

En quoi la création d’un musée virtuel peut-elle permettre l’appropriation d’une œuvre littéraire ou d’une période historique ?

Outil utilisé : Artsteps

 

Projet 1 (Benjamin Taverne et Mélanie Serret)

Comment accompagner nos élèves dans la création d’un support interactif qui permet de faciliter la lecture et la compréhension d’une œuvre longue ?

Le temps scolaire, découpé en 55 minutes, ne facilite pas l’implication des élèves dans un projet à long terme ou la lecture d’une œuvre longue, même découpée en extraits. Au cours suivant, il faut un temps relativement long pour remobiliser ce qui a été vu précédemment et même après ça, ils peinent à faire du lien et à résumer l’ensemble.

Il est difficile d’exiger de nos élèves de faire preuve de créativité, et peut-être encore plus de créativité numérique. 

La créativité d’abord : notre public manque souvent de ces compétences nommées « soft skills », si importantes dans la vie de tous les jours, et en entreprise : autonomie, prise d’initiatives, travail de groupe… Il est de notre devoir de les accompagner dans l’acquisition de celles-ci mais cela doit se faire progressivement afin de renforcer leur confiance en eux et non l’inverse. La Transformation de la Voie professionnelle, avec la réalisation d’un chef d'œuvre, permet de travailler (entre autres !) ces compétences afin d’aboutir en terminale à un projet intégralement réalisé par l’élève. Ce projet entre pleinement dans cette perspective : accompagner les élèves dans la réalisation d’un projet personnel où chacun devra apporter sa touche d’idées !

Concernant le numérique, il s’agit aussi souvent d’un public plus éloigné des pratiques informatiques. Ils en ont, pour la majorité, une consommation passive. Ce projet a permis d’exploiter les potentialités des outils en permettant la cocréation de contenus. Toujours dans l’objectif (entre autres) du chef d'œuvre, ce projet a permis aux élèves de découvrir ou d’approfondir l’utilisation d’outils numériques qu’ils pourraient réutiliser.

 

Déroulé : 

  • S1 : découverte des personnages de Charles et d’Emma :
  • Sélection d’objets et création d’un portrait (choix d'outils : bouletmaton, face.co) pour le musée virtuel.
  • S2 : la rencontre et la vie avec Charles, entre espoir et désillusion ? 
  • Réalisation d’une story sur la vie d’Emma (créée avec Canva).
  • S3 : de la passion à la déception.
  • Réalisation d’un nuage de mots par personnage (créé avec wordart),  recherche d’objets supplémentaires, rédaction et enregistrement d’un résumé (à la manière de Jean Rochefort) et d’un avis sur la responsabilité de la mort des personnages.
  • S4 : le travail de l’écrivain en questions.
  • Ajout d’une fiche présentant l’auteur et le procès du livre.

 

Objectifs lettres :  objet d’étude « itinéraire romanesque ».

 

Objectifs ÉMI

Utiliser les médias et les informations de manière autonome

  • Classer ses propres documents sur sa tablette, son espace personnel, au collège ou chez soi sur des applications mobiles ou dans le «nuage». Organiser des portefeuilles thématiques.

Produire, communiquer, partager des informations

  • Participer à une production coopérative multimédia en prenant en compte les destinataires.
  • S'engager dans un projet de création et publication sur papier ou en ligne utile à une communauté d'utilisateurs dans ou hors de l'établissement qui respecte droit et éthique de l'information. 

 

Compétences du CRCN

Domaines et compétences :

  1. Information et données

1.2. Gérer des données (niveau 2 : sauvegarder des fichiers dans l’ordinateur utilisé, et dans un espace de stockage partagé et sécurisé, afin de pouvoir les réutiliser)

  1. Communication et collaboration

2.2. Partager et publier : publier des contenus en ligne)

  1. Création de contenus

3.2. Développer des documents multimédia (niveau 3 : produire une image, un son ou une vidéo avec différents outils numériques, utiliser des procédures simples pour modifier un document multimédia)



Élèves impliqués : 22 élèves de 1ère Bac Pro Technicien Fabrication Bois et Matériaux Associés et 6 élèves de 1ère Bac Pro Technicien d’Usinage.


Évaluation : évaluation par compétences et évaluation sommative sur l’œuvre.

Bilan : La création de différents éléments, rassemblés dans un musée virtuel, a permis de faire le lien entre chaque séance et donc, par conséquent, entre chaque extrait étudié. Cela permet également aux élèves de s’approprier l’œuvre en faisant preuve de créativité. Tout travail est perfectible mais les objectifs de base ont été atteints : les élèves ont compris et retenu l'histoire, ils savent la raconter et en parler.


Exemples de réalisations : 

 

Projet 2 (Laëtitia Graziato et Mélanie Serret)

Un projet similaire a été mené par une autre classe de l’établissement en histoire : en quoi la création d’un musée virtuel peut-elle permettre une meilleure compréhension d’une période historique ?

Une réflexion a été menée avec cette classe sur l’organisation des musées, notamment avec une visite réelle du musée local. 

 

Déroulé : 

  • S1 : sortie au château musée de Boulogne-sur-Mer, réflexion sur l’organisation des musées.

Pour répondre à la question "comment organiser les collections dans un musée ?", les élèves ne manquent pas d'idées : par ordre chronologique, par personnages, par couleurs, par thèmes, par types d'objets, par ordre alphabétique...

  • S2 : travail sur la révolution française à partir notamment d’un parcours ludifié, acquisition de connaissances sur les personnages et les événements liés à la RF.
  • S3 : penser son musée : décider de l’organisation du musée (organisation, nombre et noms des salles), recherche et enregistrement des objets numériques.

Le choix a été fait ici de travailler d'abord les plans du musée au format papier et de placer les oeuvres vues en classes, pour avoir un point de départ. En effet, les élèves ont besoin d'un cadre pour commencer à créer (surtout sur un outil inconnu) et celui-ci est souvent plus facile à trouver en réalisant d'abord un schéma.

Musee1.png Musee2.png Musee3.png

À nouveau, nos élèves ne manquent pas d'idées : Mathéo a décidé d'optimiser son long couloir en exposant les "armes de la Révolution" et Charles-Edouard pense séparer les salles par des jardins car il trouve que beaucoup de musées sont étouffants. 

  • S4 : construction du musée virtuel.